Google Search Console, outil d'analyse et d'optimisation

Dans le précédent article consacré à Google Search Console, nous avons vu les différentes étapes qui permettent de créer un compte et quels étaient les paramétrages importants à appliquer pour utiliser les principales fonctions de ce très puissant outil proposé par Google. En effet, Search Console permet d'améliorer très nettement le référencement de votre site web, à condition de savoir l'utiliser judicieusement.

Dans ce second épisode, nous allons partir d'un cas concret issu d'une analyse faite des résultats fournis par Search Console et voir comment améliorer une page web dans le but d'accroitre la visibilité de celle-ci dans les pages des résultats d'un moteur de recherche.

Google Search Console, outil d'analyse et d'optimisation

Google Search Console, outil d'analyse !

Nous allons voir dans cette première partie, comment utiliser les informations restituées par Google Search Console afin de pouvoir analyser la performance de nos pages web.

 

Vous disposez d'un glossaire riche d'une centaine de définitions des principaux termes de l'univers du web. N'hésitez surtout pas à avoir cette ressource ouverte en complément de la lecture de cet article.

 

Exemple d'utilisation de Google Search Console, par Yannick Gaultier

Lors du Joomla! Day UK qui s'est tenu à Londres le 13 février 2016, Yannick Gaultier (le développeur des composants SH404SEF et Josetta) présentait les possibilités liées à l'utilisation de Google Analytics et Google Search Console pour améliorer le référencement des sites propulsés par Joomla. Cette présentation venant quelques jours après la publication de mon article dédié à Search Console, il m'apparaissait comme évident de devoir assister à cette présentation afin de prolonger mon apprentissage des possibilités offertes par cet outil.

Durant cette présentation, Yannick est d'abord revenu sur la difficulté d'interprétation que nous pouvons rencontrer face aux données que nous renvoie Google. En effet, toute la difficulté vient de cette traduction qu'il convient de faire pour tirer parti des statistiques délivrées : temps passé sur la page, taux de rebond, taux de clics, etc.

En tant que propriétaire de site web, vous avez certainement un ou plusieurs objectifs : attirer des clients, vendre un produit et/ou un service, inciter les visiteurs à faire une action sur votre site (réserver une chambre d'hôtel, télécharger un document, par exemple), etc.
Les visiteurs ont également des objectifs en arrivant sur un site : trouver l'information recherchée, acheter un produit et/ou un service, télécharger un document, contacter une personne, etc.
Le but du référencement est de faire se rencontrer et coïncider ces objectifs entre eux.

Pour que les objectifs puissent être atteints, Yannick décrit les 3 étapes nécessaires pour cela :

  • il faut que vos visiteurs aient connaissance de l'existence de votre site et que celui-ci leur permettent d'atteindre leurs objectifs,
  • il faut ensuite les décider à venir visiter votre site, à faire en sorte qu'ils cliquent sur le lien qui les amènera sur vos pages,
  • une fois qu'ils sont arrivés sur votre site, vous devez leur donner ce qu'ils attendent, ce qu'ils sont venus chercher.

Traduisons maintenant cela en termes concrets afin de voir quelles actions nous allons devoir mettre en place sur notre site pour atteindre nos objectifs.

  • Exploration du site et indexation du contenu par les robots des moteurs de recherche (Google Search Console),
  • Positionnement sur la durée pour certaines requêtes dans les SERPs (Google Search Console),
  • Transformation des actions en objectifs (Google Analytics),

Pour chacune des trois étapes décrites ci-dessus, le processus de travail est rigoureusement identique :

  • identifier le problème ou le gain potentiel,
  • apporter des modifications,
  • mesurer les résultats obtenus,
  • Recommencer...

 

L'exploration et l'indexation du site par Google

Google Search Console dispose d'une section Exploration qui permet d'identifier les erreurs que rencontrent les robots en parcourant les pages de votre site web mais également qui délivre des statistiques importantes comme le nombre de pages explorées par jour ou le temps de téléchargement d'une page. Toutes ces données sont fournies gratuitement et sont extrêmement précieuses.

Une fois que GoogleBot a exploré votre site, il va indexer le contenu de celui-ci. Cette indexation est essentielle car elle va permettre à Google de déterminer quelle est la nature de votre contenu, quelle est la pertinence de celui-ci et surtout, décider en quoi ce contenu est intéressant : c'est à dire sur quelles requêtes saisies par les internautes, le moteur de recherche va afficher votre contenu dans les pages de ses résultats.

Pour que votre contenu soit indexé, vous avez deux outils dans Search Console à votre disposition :

  • explorer comme Google : permet de soumettre une (ou plusieurs) URL afin de solliciter une indexation plus rapide par Google.
  • Sitemaps : permet de soumettre l'ensemble des liens URL contenus dans un fichier sitemap.xml pour indexation.

Dans la rubrique Sitemaps, Google vous indique le nombre d'URL que vous avez soumis au moteur de recherche et le nombre que celui-ci a réellement indexé. Ces nombres ne sont pas à confondre avec le nombre total de page que Google a indexé sur votre site et que vous retrouvez dans la rubrique "Etat de l'indexation".

Google Search Console, outil d'analyse et d'optimisation
Sitemap Google Search Console

Google Search Console, outil d'analyse et d'optimisation
Etat de l'indexation Google Search Console

Dans le cas présent, nous avons 98,73% (390/395) des URL que nous avons soumis au moteur de recherche qui ont été indexées par Google, ce qui est très bon.
Par ailleurs, nous pouvons déduire que seulement 4% (390/976) de nos URL ne sont pas réellement utiles. En clair, cela signifie que le trafic entrant sur notre site se concentre à 96% sur des URL que nous estimons comme pertinentes et intéressantes pour nous. 

Que faire pour améliorer l'indexation de vos pages ?

Commencez par vérifier que vous n'avez bloqué aucune page dans votre fichier robots.txt, qu'aucun tag "noindex" ne s'est glissé dans vos pages ou encore que certaines de vos pages ne soient pas "orphelines", c'est à dire qu'elles ne soient reliées à aucune autre page de votre site.

Pour réduire le nombre de pages "inutiles", vous pouvez utiliser la combinaison des tags "noindex follow" sur les pages que vous jugerez comme non prioritaires.

 

Ranker sur les requêtes dans les SERPs

Pour mesurer la performance de vos pages dans les pages des résultats des moteurs de recherche, nous allons utiliser la partie Analyse de la recherche de Search Console.
Pour cela, nous allons d'abord identifier les pages les moins performantes. Puis, nous allons tenter de les améliorer. Une fois que ce sera fait, nous recommencerons !

 

Dans la partie analyse de la recherche, sélectionnez les critères suivants : Clics, Impressions et CTR. Filtrez ensuite en cochant "Pages" puis définissez une plage de dates égale à 90 derniers jours.

Google Search Console, outil d'analyse et d'optimisation
Analyse de la recherche Google Search Console

Dans la partie inférieure de la page apparait maintenant les URL de vos pages les plus performantes, classées par ordre décroissant.

Google Search Console, outil d'analyse et d'optimisation
URL les plus performantes Google Search Console

Pour le premier lien, nous voyons que celui-ci a reçu 9 084 clics et qu'il a été affiché 57 686 fois dans les SERPs (quelle que soit la requête formulée par l'internaute). Cela nous donne un taux de clic de 15,75%.
Cliquez maintenant sur ce premier lien et sélectionnez Requêtes comme filtre dans la partie supérieure de l'analyse de la recherche.

Google Search Console, outil d'analyse et d'optimisation
Requêtes Google Search Console

Search Console vous affiche maintenant (toujours par ordre décroissant) toutes les requêtes qui ont été saisies dans le moteur de recherche par les internautes et qui ont généré l'affichage du lien de votre page dans les SERPs.
Sur les 15 premiers résultats, on observe un taux de clic moyen supérieur à 26%. Cela signifie que plus d'un quart des internautes qui recherchent un template pour Joomla clique sur ce résultat et arrive sur cette page.

Google Search Console, outil d'analyse et d'optimisation
Requêtes Google Search Console

A partir de cette méthode d'analyse, vous pouvez maintenant détecter quelles sont vos pages les moins performantes en regard des requêtes des internautes et grâce à cette information, voir comment vous pouvez tenter d'augmenter le taux de clic global de cette page.

 

Google Search Console, outil d'analyse et d'optimisation

 

Améliorer son classement dans les SERPs

Dans cette seconde partie, nous allons aborder les différentes possibilités d'optimisation d'une page web afin d'améliorer le taux de clics sur celle-ci.

 

Tout d'abord, Il est important de dépoussiérer certaines idées reçues à propos du référencement. En premier lieu, un trafic qualifié (c'est à dire celui qui correspond aux visiteurs que l'on souhaite atteindre) ne s'obtient qu'à force de travail et uniquement sur le long terme. Arriver sur la première page de Google n'est pas qu'une banale question d'argent. Cela demande de produire régulièrement un contenu de qualité et de respecter durablement certaines règles. Il est parfaitement inutile de chercher à obtenir le plus de trafic possible mais il faut seulement privilégier celui qui vous sera le plus bénéfique.

Conseil : commencez par définir en amont quelles sont les cibles de vos objectifs. A partir de là, vous pourrez identifier et répertorier plus facilement les mots-clefs et les expressions que ces cibles utilisent lorsqu'elles recherchent un produit ou un service dans un moteur de recherche.

 

Grâce à Google Search Console, vous avez réussi à identifier la (ou les) page de votre site qui sous-performe en terme de référencement par rapport à vos objectifs. Maintenant, nous allons voir comment remédier à cela et avec quelle méthode.

Le cas le plus fréquent est que votre page ressort souvent dans les pages des résultats de recherche mais que peu d'internautes cliquent sur votre lien. Cela reste malgré tout positif car Google estime que votre page est pertinente sur ces requêtes mais que vous devez améliorer certains points pour augmenter le taux de clic global.
Pour remédier à cela, vous pourriez peut-être envisager de :

  • améliorer la balise titre et la balise description de manière à rendre la page plus attractive dans les SERPs,
  • travailler la structure du contenu de la page (H1, H2, etc),
  • densifier les mots-clefs en rapport avec la requête sur laquelle vous souhaitez positionner votre page.

 

Nous allons voir en détail ces trois préconisations qui, une fois mises en place sur vos pages, doivent permettre d'accroitre le taux de clic dans les pages des résultats de recherche pour in fine, améliorer la visibilité globale du site.

 

Améliorer le titre et la balise description de manière à rendre la page plus attractive dans les SERPs

Pour comprendre comment fonctionne le référencement d'une page, il faut d'abord savoir que Google ne fait que retranscrire les informations que nous affichons sur et dans nos pages.
Aussi, si vous ne renseignez pas la description d'une page, le moteur de recherche affichera par défaut un contenu sur la base de celui présent sur cette page. Pour le titre, il se contentera de reprendre celui de la page d'accueil. Vous pouvez donc avoir potentiellement plusieurs pages avec le même titre. Cela risque de ne pas être très "vendeur". Autant dire que vous avez tout intérêt à soigner ce titre et cette description pour présenter de manière très attractive votre contenu aux internautes.

Conseil : chaque page de votre site doit donc contenir une balise titre et une balise description spécifique puisque par définition, chaque page a son contenu propre.

 

Ce que vous voyez ci-dessous est l'affichage classique d'une recherche Google qui est généré à partir des informations contenues dans la page et récupérées par les robots du moteur de recherche. Il y a trois parties distinctes :

Créer un nouveau compte Google Search Console

  • en mauve : le titre de la page qui correspond au contenu de la balise titre,
  • en vert : l'alias qui est le contenu de l'URL situé après le nom de domaine,
  • en gris : la description du contenu de la page qui correspond au contenu de la balise description.

 

La balise titre

Comme son nom l'indique, le titre de chaque page est défini par une balise : <title>Ceci est le titre de ma page</title>.
Si le contenu de cette balise n'est pas visible directement dans la page (il est néanmoins repris dans l'onglet du navigateur web qui affiche la page), retenez que son contenu est l'un des plus importants qui soit pour votre référencement. En effet, c'est le contenu de cette balise qui est présenté en premier dans les SERPs (en mauve, dans l'exemple ci-dessus). Il est donc indispensable de prendre un soin tout particulier pour renseigner cette balise de manière optimale pour CHAQUE page de votre site.

Dans l'exemple affiché ci-dessus, j'ai souhaité positionner cette page de mon site sur l'expression Tutoriels Joomla!. Pour cela, j'ai placé ce terme au début de la balise titre de la page concernée. J'ai complété le contenu de cette balise avec les termes "Débuter" et "Gratuits" pour attirer également du flux sur ces requêtes connexes.

Conseil : le contenu de la balise titre doit être inférieur à 65 caractères et si possible, à 60 caractères pour un affichage optimal dans les SERPs.

 

La balise description

Comme nous l'avons vu précédemment, chaque page de votre site doit contenir une balise description qui lui est propre et qui se présente sous la forme suivante : <meta name="description" content="Ceci est la description de ma page" />.
Si l'impact de la balise description a beaucoup diminué pour le positionnement d'une page sur une requête précise, il faut néanmoins garder à l'esprit que son contenu peut fortement influer sur le taux de clic. Et c'est bien ce qui nous intéresse ici.

Le contenu de cette balise va s'afficher sous l'URL de la page dans les résultats de recherche de Google (en gris, dans notre exemple). Afin d'en tirer le bénéfice maximal, il est conseillé d'ajouter l'expression principale de votre page au début de cette balise. Pour illustrer ceci, la balise description de notre page d'exemple contient l'expression clef Apprenez à maîtriser Joomla! 3.

Conseil : retenez que le contenu de cette balise ne sert qu'aux robots des moteurs de recherche et que son contenu ne devrait pas dépasser les 160 caractères pour un affichage optimum dans les SERPs.

Pour approfondir le sujet, je vous recommande la lecture de l'article La balise meta description, pourquoi et comment.

Le code source de votre page

Après avoir optimisé vos balises titre et description, jetons un coup d'œil au code source de votre page afin de regarder ce que les robots vont voir. Pour rappel, le code source est l'envers du décor de votre page.

Google Search Console, outil d'analyse et d'optimisation
Code source d'une page web

Détaillons les informations affichées (de haut en bas) :

  • balise meta title : affiche le titre de la page Tutoriels Joomla! gratuits pour se former et bien débuter,
  • balise meta robots : indique aux robots le comportement qu'ils doivent observer sur cette page,
  • balise description : affiche la description du contenu de la page Apprenez et formez-vous en créant vous-même votre propre site Web grâce aux tutoriels Joomla! mis gratuitement à disposition par web-eau.net,
  • balise generator : parce que je suis fier que mon site soit propulsé par Joomla!,
  • balise titre : affiche le titre de la page Tutoriels Joomla! gratuits pour se former et bien débuter,

 

Travailler la structure du contenu de la page (H1, H2, etc)

Comme pour un livre, le contenu des pages de votre site doit être structuré pour en faciliter la lecture. Dans cet exemple, l'en-tête dans une page web, c'est la balise <h1>.
Comme pour le titre et la description, cette balise doit être présente une seule fois sur chaque page de votre site. Son contenu doit apparaitre en premier dans le contenu de vos pages et doit être le plus explicite possible.

Viennent ensuite les balises <h2> jusqu'à <h6>. Pour reprendre l'analogie avec le livre, ces balises représentent les titres de vos chapitres, puis de vos sous-chapitres et de vos paragraphes.
Dans cette logique, il faut donc veiller à ce que la structuration de votre contenu grâce à l'utilisation de ces balises soit le plus cohérent possible.

Schématiquement, on peut représenter cette hiérarchisation idéale sous cette forme :

Google Search Console, outil d'analyse et d'optimisation
Hiérarchisation des balises

 

Conseil : le principe a retenir ici est que vos balises doivent être parfaitement imbriquées pour assurer un réel confort de lecture à vos visiteurs.
Même si ces balises n'ont que peu d'effet sur le référencement d'une page, une utilisation judicieuse ne peut que plaire à vos lecteurs (et c'est quand même ce qui doit guider vos actions et vos efforts).

 

Densifier les mots-clefs en rapport avec la requête sur laquelle vous souhaitez positionner votre page

Après avoir passé en revue les différents éléments de la structure de la page, il nous reste à voir son contenu à proprement parler. Le contenu d'une page est principalement constitué de texte (mais également d'images, me direz-vous très justement). Et le texte ce sont...des mots !

Avant d'aller plus loin, il est important d'aborder le cas de la balise keyword (mots clefs, en français). En effet, Yahoo! était le dernier moteur de recherche qui utilisait cette balise pour trouver une page. Je dis bien trouver et pas pour en améliorer son classement. Cependant, depuis que Bing (autrement dit Microsoft) a récupéré le moteur de recherche Yahoo! Search, ce dernier argument en faveur de cette balise s'est évaporé dans les limbes du Net. Pour terminer d'enterrer définitivement cette balise, ajoutons qu’une utilisation "excessive" de la balise meta keyword peut représenter un danger de sur optimisation aux yeux de Google. Aussi, vous comprendrez qu'il n'est plus du tout opportun de la remplir.

Dans l'exemple donné ci-dessus, il ne vous échappera pas que la balise keyword est "très légèrement" sur optimisée (ne riez pas, ça existe encore) :

Google Search Console, outil d'analyse et d'optimisation
Balise keyword sur optimisée spam

 

Le contenu textuel

On parle donc ici du texte qui est affiché dans la page. Pour comprendre comment Google va interpréter le contenu de votre page pour l'indexer, revenons quelques instants sur les balises titre et description que nous avons évoqué précédemment. Celles-ci ont pour raison d'être d'indiquer aux robots des moteurs de recherche quelle est la thématique de votre page. Aussi, le contenu de votre page devra donc être en adéquation avec ces balises, sous peine de dérouter les internautes et de déplaire à Google (et vice versa).
Si vous souhaitez vous positionner sur une requête précise, vous devez donc veiller à ce que cette expression soit présente dès le premier paragraphe de votre page, c'est à dire très rapidement après votre balise <h1>.

Google Search Console, outil d'analyse et d'optimisation
Premier paragraphe

Afin d'optimiser et améliorer la richesse de votre contenu, il peut être malin de faire une recherche sur le vocabulaire connexe à la thématique de votre page. Cela permet d'ajouter dans votre texte, des expressions et des termes que les internautes (et Google) espèrent trouver en cliquant sur votre lien dans les SERPs. Dans ce cas, pensez en priorité à recourir aux synonymes qui peuvent enrichir judicieusement votre contenu textuel.

Exemple : la thématique votre page traite de chaussures pour enfants. Dans ce cas, pensez à utiliser dans votre contenu des termes comme chaussures bébé, fille et garçon, chaussures 1er pas, sandales, bottines fille, baskets enfant, chaussons, etc..

 

Les mots clefs

Il n'existe pas de règle précise concernant le nombre de fois qu'il faut positionner vos mots clefs dans une page. Tout est une question de bon sens et de l'intérêt du contenu que vous souhaitez publier sur vos pages. En effet, si vous bombardez votre contenu à chaque phrase avec vos mots clefs, il y a fort à parier que la lecture sera très rapidement rébarbative et que cela fera fuir vos lecteurs. Au pire, cela pourrait même être perçu comme un signe de sur optimisation et déclencher un filtre pénalisant de la part de Google.
L’avantage supplémentaire que vous cherchiez à obtenir en utilisant à l'excès votre expression clé dans votre contenu sera bien ridicule par rapport aux conséquences que pourrait entraîner le fait de vouloir déjouer le système en bourrant votre texte avec vos mots clés.

A l'inverse, si vous concentrez votre rédaction essentiellement sur le but de capter l'intérêt et l'attention de votre lectorat, il y a de grandes chances que vos mots clefs viendront se positionner naturellement dans votre texte qui restera agréable et compréhensible à lire, quoi qu'il arrive.

En résumé sur le contenu, retenez que :

  • Ne cherchez surtout pas à caser massivement votre expression-clé dans votre contenu, l'effet bénéfique recherché pourrait se retourner contre vous car cela peut être perçu comme un signe de sur optimisation,
  • Votre contenu doit être rédigé pour vos lecteurs, avant tout. Il doit être réellement pertinent par rapport à la requête sur laquelle vous souhaitez vous positionner et en rapport avec les attentes des internautes ayant cliqué sur votre lien dans les SERPs.
  • Oubliez définitivement la balise meta keywords, devenue obsolète et inutile.

 

Google Search Console, outil d'analyse et d'optimisation

 

Récapitulons !

Nous venons de voir en détail quels étaient les points essentiels sur lesquels vous allez devoir intervenir pour espérer augmenter votre taux de clics dans les SERPs. Ces points sont les suivants (par ordre d'importance) :

  • La balise titre : c'est le titre de votre page qui s'affiche en premier dans les résultats de Google,
  • Le titre H1 : c'est l'en-tête qui s'affiche dans votre page,
  • Le contenu : c'est le texte rédigé dans vos pages (et les images lorsque celles-ci sont optimisées),
  • la balise description : c'est la description du contenu de la page qui s'affiche dans les résultats de Google.

Une fois que vous avez modifié et optimisé votre page en tenant compte de tous ces conseils, retournez dans Google Search Console afin de soumettre son URL dans la partie Explorer comme Google.
Ensuite, vous pourrez mesurer les résultats obtenus et constater l'amélioration du positionnement sur la requête ciblée. A défaut, vous devrez apporter de nouveaux ajustements.

En appliquant ces conseils qui visent à optimiser vos pages et à améliorer votre classement, vous avez l'assurance de faire un vrai travail de qualité. Nous l'avons vu à plusieurs reprises dans les lignes de cet article, vous devez concentrer vos efforts exclusivement sur l'intérêt et le confort du lecteur car c'est lui, et lui seul, qui fera (ou non) le succès de votre contenu.
Une fois que l'ensemble de vos pages sera correctement référencé et positionné dans les moteurs de recherche, il ne vous restera plus qu'à .... continuer votre travail car vos concurrents auront très probablement réagi entre temps ;)

 

Je tiens à remercier Yannick Gaultier pour ses conseils forts pertinents qui m'ont donné l'occasion de rédiger une bonne partie de cet article.


Daniel Dubois

Daniel Dubois

Passionné par le Web depuis 2007, Daniel défend la veuve et l'orphelin du web en créant des sites respectueux du W3C. Fort d'une expérience de plusieurs années, il partage ses connaissances dans un état d'esprit open source.
Très impliqué dans la communauté Joomla depuis 2014, il est actif au sein de plusieurs projets, conférencier et fondateur du JUG Breizh.