Blog de web-eau.net

Dans le premier épisode consacré à la monétisation de son blog, nous avons vu en détail comment fonctionnait cette monétisation et combien vous pouviez gagner grâce à votre blog. Par ailleurs, nous avons passé en revue les différentes étapes à respecter afin de créer un blog dans cette optique. Dans ce deuxième épisode, nous allons étudier les principales méthodes de monétisation et voir leurs avantages et leurs mises en application.

 

Donc, vous avez décidé de monétiser votre blog. Votre premier travail est maintenant accompli, votre blog est lancé et son trafic justifie pleinement de passer à l'étape de sa monétisation.

Cependant, pour réussir ce passage cruxial, nous allons voir qu'il existe différentes solutions et que toutes ne se valent pas. En effet, certaines méthodes présentent plus d'avantages que d'autres. Le challenge ici consistera à ne sélectionner que celles qui vous permettront d'atteindre et de réaliser votre objectif.
Pour y voir plus clair, j'ai décrypté pour vous quatre solutions parmi les plus utilisées.

 

Monétiser son blog, comment faire ?

 

Les méthodes de monétisation

Concrètement, la monétisation est le fait de vendre un espace sur son blog (ou son site) en échange d'une rémunération. C'est simple.
Cet espace peut revêtir différentes formes. Parmi toutes celles qui existent, en voici quatre que nous allons étudier en détail :

  • la publicité au clic
  • l'affiliation
  • la vente de liens
  • l'article sponsorisé

 

Il existe d'autres moyens de gagner sa vie avec son blog (vendre vos produits, louer sa base d'emailing, etc.) et il m'est impossible ici de tous les passer en revue.
Bien sûr, il est possible de combiner plusieurs systèmes de monétisation sur son blog selon ses objectifs et ses besoins.
Détaillons maintenant chacun de ces systèmes de manière à comprendre quelles sont leurs caractéristiques et voir comment les mettre en oeuvre.

 

La publicité au clic

Comme son nom l'indique, avec cette méthode vous n’êtes pas payé à la vente d'un produit mais lors d'un clic (de souris) par un internaute.

Le principe est très simple :
- un annonceur souhaite faire de la publicité pour un nouveau produit. Il créé alors des annonces à partir de certains mots-clés en lien avec son produit.
- vous affichez alors ces annonces sur votre blog (avec un lien vers le site de l'annonceur).
- à chaque fois qu'un visiteur clique sur l'une de ces annonces, l’annonceur vous rémunère.

Cette méthode de monétisation est sans doute la plus courante, car elle reste très simple à mettre en œuvre au niveau de l'éditeur du blog.

Vous comprenez donc que pour gagner plus, il faut évidemment que vos visiteurs cliquent le plus souvent possible sur vos annonces. Pour cela, il faut mettre vos annonces en avant sur vos pages de manière à ce que les internautes cliquent dessus.
Deux techniques sont à votre disposition pour augmenter le nombre de clics :

  • vous intégrez vos annonces près de votre texte ou directement dans votre contenu de manière à ce qu'elles se fondent le plus possible avec le texte de votre article.
    De cette façon, les visiteurs confondent la publicité avec le contenu de votre blog.
    Attention, le but ici n'est surtout pas de leurrer vos internautes mais d'avoir une intégration de vos annonces qui soit la plus harmonieuse possible sur vos pages.
  • Les bannières publicitaires sont généralement ciblées en fonction de votre contenu ou des goûts de vos visiteurs.
    Un internaute qui aura précédemment visité le site d'une agence de voyages et qui arrive sur votre blog de photos aura probablement des publicités en rapport avec ces thématiques.

Il faut savoir que les annonces affichées en haut, au centre et à gauche de la page sont celles qui obtiennent les plus vues par les visiteurs.

 

Quelques régies pour la publicité au clic :

Je précise n'avoir testé aucune des régies présentées ci-dessus.

 

Nous allons consacrer un paragraphe complet à Google AdSense qui est probablement la régie la plus utilisée au monde.

 

Google AdSense

AdSense est donc la régie publicitaire de Google. Par opposition avec AdWords (qui permet d'acheter du trafic), AdSense est la solution Google qui permet d'en vendre.

 

Comment cela fonctionne ?

Rassurez-vous, c'est très simple. Il vous suffit de créer votre compte et d'y créer vos annonces.
Vous avez la possibilité de paramétrer la couleur, la taille, le format, etc. de celles-ci.
AdSense analyse alors la thématique du contenu de votre blog et détermine ensuite les publicités à afficher.

Sur le plan des choses qui peuvent fâcher, Google n'autorise pas d’afficher ses publicités AdSense avec celles d’une autre régie. Vous devrez donc veiller à alterner les annonces selon leurs régies.
Dans le même ordre d'idée, AdSense ne vous permet pas d’afficher de plus de trois publicités sur votre blog.

En conclusion, retenez qu'AdSense est une régie plutôt contraignante pour un rapport jugé assez faible (sauf si vous avez un très gros trafic sur votre blog). Selon la thématique et le trafic de votre blog, vous pouvez espérer toucher entre 0.1 euro et 1 euro du clic.

 

Comment procéder ?

- Connectez-vous à votre compte AdSense,
- Allez dans "mes annonces" puis cliquez sur le bouton "Nouveau bloc d’annonces",
- Choisissez alors le format de l’annonce, son nom, le type : texte, illustrations, ou les deux, etc.
- Déterminez ensuite la couleur des liens, des annonces, du fond, le type et la taille de la police de caractère, etc. tout ici est paramétrable selon vos besoins,
- Cliquez sur "Enregistrer pour obtenir le code",
- Ajoutez le code source dans vos pages pour affichez vos annonces.

 

Monétiser son blog, le paiement au clic

 

L'affiliation

Ici, le principe est sensiblement identique au paiement au clic puisqu'il s'agit de vendre le produit d’une personne ou d’un site marchand. En échange de cette vente, vous percevez une commission. Le plus souvent, vous êtes payé selon le chiffre d’affaires généré.

Pour réussir ici, il vous faut un produit de bonne qualité et des visiteurs susceptibles d’acheter ce type de produits. L'adéquation entre ces deux paramètres est indispensable pour générer un chiffre d’affaires récurrent.

Dans le détail, il existe deux types de commissions :

  • A la vente : vous recevez un pourcentage lors de la vente du produit,
  • Au lead : vous percevez une somme fixe lorsque votre visiteur s'inscrit sur la page vers lequel vous le redirigez.

 

A titre d'exemple, vous pouvez recommander des livres en vente sur Amazon. Dans ce cas, vous toucherez une commission de 5% par livre acheté par un de vos visiteurs.

Selon moi, le gros avantage de l’affiliation est que le travail nécessaire à sa mise en place est bien moindre : le produit est déjà conçu, la page de vente est déjà créée par le vendeur, tout est déjà fait. Tout ce que vous avez à faire est de créer un lien vers la page de vente du produit du vendeur.

Par contre, vous n'avez aucun contrôle avec le système de l'affiliation. Vous êtes entièrement dépendant du site du vendeur. Si sa page ne vend pas, vous ne vendez pas. Si le produit n'est pas bon, vous ne vendrez pas et le client se souviendra qu'il a acheté le produit en venant de votre site. Il est donc impératif de tester tous les produits que vous recommandez à vos visiteurs, sauf à n'avoir que faire de sa e-réputation.

Pour mettre en place le système d'affiliation sur votre blog, vous avez la possibilité de contacter les vendeurs qui proposent les produits qui vous intéressent. Seulement, c'est long, c'est fastidieux et cela risque surtout de vous faire passer à côté de certaines opportunités. Pour éviter cela et favoriser ce système de monétisation, il existe des plateformes qui regroupent et centralisent les offres : ce sont les régies d'affiliation.

Quelques régies d’affiliation pour les produits numériques :

 

Quelques régies d’affiliation pour les produits physiques :

Je précise n'avoir testé aucune des régies présentées ci-dessus.

 

Comment procéder ?

Inscrivez-vous d'abord sur la (ou les) plateforme de votre choix selon le type de produits (numériques ou physiques) que vous envisagez de vendre.

Pour les produits numériques, sélectionnez vos produits en fonction de votre thématique.
Dès que vous obtenez votre lien d’affilié, vous n’avez plus qu’à l'afficher sur n'importe quelle page, l'inclure dans un article de votre blog, dans une newsletter, etc.

 

Pour les produits physiques, cela se présente sous forme de campagnes.
Une fois inscrit à la campagne de votre choix, des bannières publicitaires vous sont proposées (à condition que votre blog soit éligible). Il ne vous reste plus qu’à afficher ces bannières sur les pages de votre choix.

 

Monétiser son blog, l'affiliation

 

La vente de liens

Le principe ici est d'être rémunéré pour afficher un lien ancré dans l'une des pages de votre blog.
Le prix de ce lien est déterminé par la régie. En général, un lien sponsorisé est rémunéré entre 5 et 10 euros par mois. C'est donc un revenu récurrent.

Cependant, je vous conseille de ne pas abuser de cette méthode de monétisation, au risque d'énerver le Penguin de Google. En effet, cette pratique n’étant pas tolérée par le géant du Web, vous courrez le risque de voir votre référencement naturel dégrader très fortement (voire réduit à néant).
C'est pour cette raison que je ne détaillerai pas plus cette méthode ici.

 

Quelques régies pour la vente de liens :

Je précise n'avoir testé aucune des régies présentées ci-dessus.

 

Monétiser son blog, la vente de liens

 

L'article sponsorisé

On parle ici d'un article pour lequel la rédaction et la publication de celui-ci sur votre blog vous auront été rémunérées.

La rémunération d'un tel article peut varier de 30 euros à ... plusieurs centaines ou milliers d'euros pour les blogs à très fort trafic et très bien positionnés.
Pour situer, un blog ayant une audience moyenne de 4 à 5 000 visites par mois peut espérer tirer environ 50 euros selon sa thématique.

Pour les secteurs à forte valeur ajoutée, il y a une forte demande de la part des annonceurs. Les prix sont alors en rapport. Pour les thématiques plus génériques, les tarifs sont également plus "génériques".

 

Quelques régies proposant des articles sponsorisés :

Je précise n'avoir testé aucune des régies présentées ci-dessus.

 

Cependant, je vous recommande de ne pas trop abuser de la publication des articles sponsorisés sur votre blog. Trop d'articles sponsorisés tuent les articles sponsorisés et vous risquez tout simplement de faire fuir vos lecteurs. Restez modéré pour conserver une ligne éditoriale conforme à celle qu'attend votre lectorat. Je dirais qu'un ratio d'un article sponsorisé tous les vingt articles me semble raisonnable (à adapter suivant votre rythme de publication).

 

Comment procéder ?

Commencez par inscrire votre blog sur une ou plusieurs régies spécialisées.
Lorsqu'une campagne est disponible dans votre domaine, la régie vous contacte.
Vous êtes alors libre de l'accepter ou de la refuser. Si vous l'acceptez, il ne vous reste plus qu'à rédiger votre billet dans l'interface de la régie en vous conformant aux spécificités requises (nombre de mots, ajout de liens, par exemple).
Votre article est alors en attente de validation.
Dès que vous avez le feu vert de l'annonceur, vous pouvez publier votre article sur votre blog et vous êtes rémunéré.

 

Vous l'aurez compris, il n'existe pas une méthode pour monétiser son blog mais plusieurs qu'il convient d'adapter selon vos objectifs de gains.
Avant de mettre en place cette monétisation, je vous conseille d'attendre la publication du troisième et dernier épisode consacré à cette thématique. En effet, je vous livrerai toute une série de conseils afin de ne pas commettre d'erreurs tout au long de votre parcours de blogueur.

 

Monétiser son blog, l'article sponsorisé

 

Dans le dernier épisode consacré à la monétisation de son blog, nous verrons quelles sont les pièges et les principales erreurs à éviter. Et pour terminer, nous aborderons le futur de la monétisation avec quelques pistes à explorer pour anticiper le futur.

 

Conclusion

Au cours de ce deuxième article, nous avons vu qu'il existait différentes méthodes pour gagner de l'argent grâce à son blog. Chacune présente des avantages (certaines plus que d'autres) et qu'il fallait être prudent lors de leurs mises en application.

Au delà de la qualité intrasèque du contenu que vous êtes capable de produire sur votre blog, n'oubliez surtout pas que vous ferez toute la différence grâce à votre capacité à drainer un flux constant et de qualité de visiteurs vers vos pages.
Bon courage !


 

A PROPOS DE L'AUTEUR :
Webmaster freelance passionné par Joomla depuis 2007, Daniel défend la veuve et l'orphelin du web en créant des sites respectueux du W3C. Fort d'une expérience de plusieurs années, il partage ses connaissances avec les néophytes aussi bien qu'avec les personnes plus expérimentées.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
    • Aucun commentaire trouvé

    web-eau.net is not affiliated with or endorsed by the Joomla! Project or Open Source Matters. The Joomla! name and logo is
    used under a limited license granted by Open Source Matters the trademark holder in the United States and other countries.