Pourquoi je ne partagerai pas votre contenu ?

Lorsque l'on débute sur le web (lancement de son site, de son blog, etc.), l'audience est généralement assez restreinte, surtout si rien n'a été préparé en amont de ce lancement. Cependant, pour amorcer une inversion de tendance et commencer à acquérir du trafic, il faut impérativement obtenir des partages autour de notre contenu par notre réseau. L'idée ici est d'arriver à engager nos "amis" afin de démultiplier l'audience de notre contenu de manière virale.

Maintenant que nous avons cela, nous devons faire en sorte que le partage de notre contenu soit le plus simple et le plus agréable possible. Si personne ne partage votre contenu, prenez un peu de recul et regardez attentivement votre blog et demandez vous : ai-je envie de partager ce contenu ? Pour vous aider à améliorer ce qui doit l'être, je vais être volontairement provocateur et vous expliquer pourquoi je ne partagerai pas votre contenu.

Pourquoi je ne partagerai pas vos contenus ?

Pour être franc, la raison principale pour laquelle je ne partagerai pas votre contenu est qu'il est totalement inintéressant pour mon réseau. En effet, il n'y a pas d'intérêt de partager quelque chose (aussi bon soit-il) qui n'intéressera pas les personnes qui me suivent. Et vous en feriez autant, à juste titre.

Et quand bien même si votre contenu possédait un quelconque intérêt pour mon réseau, il y a plusieurs raisons qui peuvent m'empêcher de le relayer.

  • Je n'en ai jamais entendu parler

    En général, je découvre de nouveaux blogs intéressants de deux façons différentes.
    Lorsque que je parcours les blogs auxquels je suis abonné, je lis les commentaires des articles qui m'intéressent. Très souvent, j'y découvre des liens que j'ouvre si le contexte me semble être pertinent.
    Lorsque je fais défiler mon fil d'actualités sur Twitter ou sur Facebook, je vois régulièrement passer des articles qui retiennent mon attention car ils sont relayés par des contacts proches. Si vous n'êtes pas dans mon fil d'actualités, il y a peu de chances que je voie passer votre contenu. Et si vous ne partagez pas celui-ci sur les principaux médias sociaux, alors il y a quasiment aucune chance que je puisse le lire, l'apprécier et le partager.

    Une des raisons principales pour lesquelles je (et d'autres) ne partage pas votre contenu est tout simplement que je n'ai pas connaissance de votre blog ou de votre site. Avant que d'autres fassent ce travail de relai à votre place, vous devez commencez par partager sur les principaux médias sociaux vos articles pour en faire la promotion auprès de votre entourage. Si celui-ci est intéressant et pertinent, alors vous devriez voir les premiers partages arriver rapidement.

  • Je ne vous connais pas

    Partager votre contenu, cela signifie que je vous fais suffisamment confiance pour partager votre opinion et vos idées avec mon réseau. Et pour ce faire, il faut que je sache à minima qui vous êtes. Trop souvent, je suis sidéré de voir arriver des inconnus me contacter pour diverses raisons sans même prendre la peine de se présenter.

    Croyez-le ou non mais le partage de votre contenu est une forme de recommandation et de caution morale. C'est l'une des raisons pour lesquelles les influenceurs obtiennent autant de partages. C'est parce que tout le monde sait qui ils sont, on leur fait confiance et on fait confiance à leur contenu.

    Ne pas vous connaître et ne pas être en mesure de vous identifier facilement peut me conduire à ne pas partager votre contenu - même si celui-ci aurait été intéressant pour mon public et pour moi. Veillez donc à qu'il soit aisé de trouver des informations vous concernant sur votre blog ou votre site.

    Pourquoi je ne partagerai pas vos contenus ?

  • Le titre de votre article est nul

    Oui je sais qu'écrire le titre parfait pour un article, c'est toute une science. Et je sais même que certains titres de ce blog pourraient être améliorés (nul n'est parfait). Mais entre le titre idéalement parfait et un titre qui rebute les partages des lecteurs, il y a une très grande différence.

    Combien d'articles intitulés "Web SEO Marketing" ai-je vu défiler sur mon écran ? Non je suis désolé, pensez-vous vraiment que ce soit très pertinent ? Un titre doit donner envie, doit faire allusion subtilement à ce qui attend le lecteur après le clic et il doit également capter l'attention. Sur la plupart des médias sociaux, le titre est très souvent la seule information visible avant que les internautes ne cliquent (ou pas) sur le lien. Un titre totalement ennuyeux ou inintéressant va réduire à néant toutes vos chances d'obtenir des partages.

    Dans la même logique, si le titre de votre article n'a rien à voir avec son contenu réel, vous passerez très surement à côté de mon partage. N'essayez surtout pas de tromper votre public avec un titre accrocheur alors que votre contenu est peu intéressant. Vous pouvez essayer de me tromper une fois mais je ne jouerai certainement pas ce jeu avec mon réseau.

    Une autre erreur fréquente consiste à rédiger des titres très/trop long. Je suis très actif sur Twitter et un titre trop long m'oblige à réfléchir sur la façon de le raccourcir afin qu'il tienne dans dans mon tweet. Même si le contenu est très pertinent, je ne perds plus de temps à cela.

    Pour rappel, les titres des articles doivent remplir certains critères de base qui sont :

    • favoriser le partage sur tous les médias sociaux,
    • attiser la curiosité des lecteurs,
    • faire allusion au contenu de l'article,
    • être en rapport direct avec le contenu de l'article.
  • Il n'y a pas de boutons de partage...

    On a beau être en 2016, je suis toujours aussi étonné de voir autant de blogs et de sites qui ne disposent pas de boutons de partage sur leurs pages. Oui, c'est un problème bien plus important que vous ne pouvez le croire. Sans doute ces personnes pensent elles que leurs articles sont d'une telle qualité que les lecteurs vont s'amuser à prendre le temps de copier et coller le lien de la page sur les différents médias sociaux. Bon entre nous, je vous affirme qu'elles se trompent lourdement.

    Si vous voulez que les visiteurs de votre blog partagent votre contenu, vous devez leur rendre cette action la plus simple possible. Les boutons de partage sur votre blog ne sont pas un add-on, c'est un must-have. Vous devez également vous assurer que les boutons de partage fonctionnent parfaitement, c'est à dire qu'ils partagent bien votre billet sur les bons médias sociaux. J'ai déjà vu des boutons qui m'ont envoyé un tweet vide ! Dans ce cas, vous pouvez oublier les boutons de partage, ils ne servent à rien sinon à vous dé-crédibiliser.

    Enfin, assurez-vous que ces boutons soient faciles à trouver. N'importe quel nouveau lecteur arrivant sur votre blog doit être capable de les trouver du premier coup d'œil. Si je dois chercher trop longtemps vos boutons de partage sur votre page, il y a de fortes chances que je ne les utiliseraient pas.

    Pourquoi je ne partagerai pas vos contenus ?

  • Il n'y a pas d'images...

    Si vous ne le savez pas encore, la plupart des médias sociaux fonctionnent par et grâce aux images que l'on partage. Faites un test avec un statut contenant 2 phrases, puis reprenez le même statut avec une image ou une vidéo. Les résultats ne seront pas du tout les mêmes.
    Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si Facebook favorise la portée (le reach) de ce type de contenus.

    Ce n'est également pas un secret que de nombreux blogueurs captent énormément de trafic en provenance de Pinterest. Mais pour interagir sur Pinterest, il faut partager des images et ces images doivent remplir certains critères.

    Bien évidement, vous ne pouvez pas fournir une image dans le bon format pour tous les médias sociaux. Mais vous devez absolument le faire pour ceux que vous avez identifié comme étant les meilleurs pour vous.
    A titre d'exemple, si vous voulez obtenir des retours en provenance de Facebook, il vous faut poster une image dans le bon format et ne pas oublier d'inclure le protocole OpenGraph dans votre code. Si vous n'ajoutez pas d'images à vos statuts, n'attendez rien en retour.

    Même sur Twitter, vous obtiendrez plus de retweet et de "fav" si vos tweets ont des images. Cela peut donc avoir son importance si vous attendez des partages pour accroitre votre notoriété auprès de vos followers.

 

Conclusion

Que ce soit sur ce blog ou sur Internet, vous trouverez aisément de nombreux conseils pour obtenir plus d'interactions sur vos articles de blog, y compris des conseils pour améliorer les abonnements à votre newsletter, par exemple. Mais avant de vous tourner vers ces formes les plus complexes de marketing digital, assurez-vous que vous fournissez déjà le minimum syndical. Vous pouvez en effet passer beaucoup de temps à nouer des relations et des liens avec vos réseaux mais si vous ne proposez pas de contenu qui soit partageable, cela ne vous servira à rien.

Et vous quelles sont les solutions que vous avez mis en place pour améliorer les partages de vos articles auprès de vos réseaux ? Faites nos part de vos méthodes en commentant cet article.


Daniel Dubois

Daniel Dubois

Passionné par le Web depuis 2007, Daniel défend la veuve et l'orphelin du web en créant des sites respectueux du W3C. Fort d'une expérience de plusieurs années, il partage ses connaissances dans un état d'esprit open source.
Très impliqué dans la communauté Joomla depuis 2014, il est actif de plusieurs projets, conférencier et fondateur du JUG Breizh.