Quel navigateur choisir pour remplacer Chrome ?

Quel navigateur choisir pour remplacer Chrome ?

Avec une part de marché d'environ 66%, Google Chrome est de très loin le navigateur web le plus utilisé au monde. Sauf que son usage pose de réels problèmes pour la sécurité de nos données personnelles puisque Chrome contient des mouchards et des pisteurs.

Parts de marché navigateurs web - août 2020

Source : https://gs.statcounter.com

Le navigateur Google Chrome est basé sur le projet open source Chromium, lui aussi créé par Google. Pour créer Google Chrome, Google utilisa donc le code source de Chromium et y ajouta quelques fonctionnalités :

  • intégration par défaut de Flash Player,
  • intégration d'un lecteur de PDF interne au navigateur,
  • ajout d'un système d'impression et de prévisualisation de l'impression,
  • ajout d'un système automatique de mise à jour appelé GoogleUpdate,
  • ajout d'une option pour que les utilisateurs puissent envoyer leurs statistiques d'utilisations et rapports d'erreurs à Google,
  • ajout, dans certains cas, de fonctionnalités de pistage appelées RLZ,
  • ajout de la prise en charge des codecs propriétaires AAC et MP3 (Chromium prend en charge par défaut uniquement les codecs libres Vorbis, Theora et WebM).

Etant open source (comme l'est Joomla), le code source de Chromium est librement accessible et modifiable contrairement à celui de Google Chrome (on parle alors d'un code propriétaire). Ceci permet d'avoir des déclinaisons de Chromium, par exemple une version portable pour OS X.

Malgré toutes ces qualités, Google Chrome n'est pas exempt de critiques et de reproches, loin de là. Surnommé Big Browser, le navigateur de Google est également critiqué pour son côté énergivore qui réduit l'autonomie des téléphones et appareils. Ainsi, Google a annoncé en 2020 la prise de mesures pour améliorer les performances du logiciel en ce sens, telles la limitation de la consommation des onglets inactifs et les scripts Javascripts.

Même si les part de marchés ne reflètent pas encore cette tendance, de plus en plus d'utilisateurs se tournent vers d'autres solutions car ils estiment inutiles ou néfastes les apports de Google Chrome (en particulier les fonctionnalités de pistage). Alors si les questions de vie privée, de sécurité, de monopole ou d'écologie vous semblent importantes, c'est qu'il est sans doute temps pour vous d'utiliser un autre navigateur que Chrome.

Par quel navigateur remplacer Chrome?

Si vous utilisez Chrome depuis quelques années, vous avez sans doute pris vos marques et vos repères. Rassurez-vous, changer de navigateur n'est pas aussi compliqué qu'il n'y parait si l'on prend en compte certains paramètres en amont.

Pour vous aider dans cette réflexion, j'ai sélectionné puis comparé plusieurs navigateurs répondant aux critères suivants :

  • Basé sur Chromium. En effet, vous aurez probablement envie de retrouver tous les add-ons que vous aviez ajouté à Chrome. En choisissant un navigateur qui a été construit avec Chromium, vous êtes assurés que tous vos add-on de Chrome pourront s'y installer.
  • Mis à jour. Si vous décidez de changer de navigateur, autant que votre nouveau compagnon de surf soit fiable, récent et suivi. J'ai donc volontairement pris le parti de ne retenir que des navigateurs qui sont mis à jour régulièrement.
  • Disponible sur mobile. Les questions de sécurité, de vie privée et de consommation d'énergie se posent aussi sur mobile, où nous passons de plus en plus de temps. Il est donc nécessaire que votre futur navigateur soit également disponible en version mobile.

Brave

Brave est un navigateur open source basé sur Chromium. Ce navigateur léger revendique des vitesses de chargement améliorées et une consommation réduite des ressources système, principalement en raison de ses capacités avancées de suivi et de blocage des publicités. Brave est disponible sous Windows, OS X et Linux ainsi que sur iOS et Android. La dernière version de Brave a été publiée le 15 juillet 2020.

Pour la petite histoire, sachez que Brave a été créé en 2016 par Brendan Eich, co-fondateur de Mozilla Firefox et créateur du JavaScript.

Brave
Brave

Brave bénéficie d'une communauté croissante de développeurs travaillant à son amélioration et intègre nativement l'extension HTTPS Everywhere qui bloque les cookies par défaut.

Sécurité et vie privée

Par défaut, Brave bloque toutes les publicités et les trackers pour protéger l'utilisateur. Mais ce dernier a la possibilité de les autoriser via le panneau des préférences du navigateur. Vous disposez également d'une navigation privée si vous le désirez.

Comme la publicité est la principale source de revenus pour de nombreux sites Web, Brave propose également un système appelé Brave Rewards qui permet aux utilisateurs de faire des dons anonymes aux producteurs de contenu qu'ils souhaitent soutenir. Brave redistribue ensuite automatiquement ces microdonations aux producteurs de contenu.

Brave permet l'installation et l'utilisation d'extensions si elles sont compatibles avec Chromium. Vous n'aurez donc pas de soucis de compatibilité ici.

Le navigateur propose également un certain nombre de fonctionnalités innovantes basées sur des onglets, telles que des aperçus d'onglets, qui offrent un aperçu en plein écran d'un onglet lorsque vous passez le pointeur de votre souris dessus.

Brave

Microsoft Edge

Edge est la tentative de Microsoft de tirer le meilleur parti des restes d'Internet Explorer et d'offrir une expérience de navigation Web plus sûre et plus élégante aux utilisateurs. La dernière version a été publiée le 20 août 2020.

Edge ne prend en charge aucune technologie existante, telle qu'ActiveX, mais prend en charge un système d'extensions, un peu comme le fait Chrome. Revers de la médaille d'être un produit Miscrosoft, le nombre d'extensions pour Edge est encore très restreint, seul un petit nombre d’extensions ont été approuvées sur la plate-forme.

Le navigateur est intégré à l’assistant numérique de Microsoft, Cortana, afin de fournir une fonctionnalité de contrôle vocal et de recherche. Le navigateur utilise un moteur propriétaire appelé EdgeHTML. Écrit en C++, ce moteur est entièrement compatible avec le moteur WebKit qui est utilisé par Safari d’Apple et d’autres navigateurs.

Microsoft Edge
Source: https://www.pointgphone.com
Sécurité et vie privée

Microsoft a conçu Edge pour qu’il soit plus sécurisé qu’Internet Explorer en supprimant certaines fonctionnalités et en ajoutant d’autres. Par exemple, Edge n'offre pas de prise en charge de VBScript, JScript, VML, des objets d'assistance de navigateur, des barres d'outils ou des contrôles ActiveX. Cela dit, Edge reste un produit "Microsoft" qui n'est pas beaucoup mieux que Google concernant le respect des données personnelles.

La prise en charge des modes de document Internet Explorer hérités a également été supprimée. Selon Microsoft, la suppression de ces fonctionnalités réduit considérablement la "surface d’attaque" du navigateur, le rendant plus sécurisé que l'ancien Internet Explorer.

En plus de Windows 10, Edge est également disponible pour les mobiles et tablettes iOS et Android. Les deux versions fournissent une synchronisation en arrière-plan des informations avec votre PC Windows 10 pour permettre une navigation transparente sur tous les périphériques.

Microsoft Edge

Opera

La société Opera Software développe et gère le navigateur Opera depuis 1994. La première version publique du navigateur a été publiée en 1996 et a été désignée version 2.0. A l'époque, elle ne fonctionnait que sous Windows. Aujourd'hui, Opera est disponible pour les systèmes d'exploitation Windows, macOS, Linux, ainsi que sur Android et iOS. La dernière version a été publié le 27 juillet 2020.

Opera
Source : https://www.opera.com/

Même si la part de marché d'Opera est loin derrière celle des navigateurs les plus populaires (environ 2% du marché mondial), le navigateur a une base d'utilisateurs fidèles (dont je fais partie).

Sécurité et vie privée

Opera a été un des rares navigateurs répertoriés dans cette section a ne pas avoir été compromis lors du Pwn2Own 2019. Clairement, ce navigateur possède plusieurs fonctionnalités de sécurité qui aident à protéger les utilisateurs lorsqu'ils surfent sur le net.

La fonctionnalité de sécurité la plus utile d'Opera est probablement sa fonction de réseau privé virtuel (VPN) gratuit qui a été intégrée en 2016. Celle-ci protège la session de navigation en chiffrant la connexion Internet du navigateur, ce qui protège les activités en ligne de l'utilisateur des regards indiscrets.

Attention, il convient de noter que la solution VPN d'Opera n'est pas aussi complète que celle qui est offerte par des services payants, puisque celle d'Opera offre uniquement une protection pour toutes les actions liées au navigateur. Cela signifie que toutes les activités en ligne de votre ordinateur, telles que les e-mail, le torrent et autres applications, sont toujours "visibles" en cas de surveillance par des tiers.

Opera active par défaut la protection contre la fraude et les alertes en cas de logiciels malveillants. En clair, cela signifie que le navigateur vérifie toute page Web demandée par rapport à une base de données "liste noire" de sites Web. Si le site demandé figure sur cette liste noire, une page d'avertissement s'affiche avant que la page ne s'affiche. L'utilisateur doit alors décider lui-même s'il souhaite ou non ouvrir la page demandée.

Le navigateur comprend également un bloqueur de publicités natif qui, selon Opera, permet d'afficher les pages Web jusqu'à 90% plus rapidement. En tant qu'utilisateur quotidien d'Opera, cet "Adblock" intégré nativement est un vrai bonheur.

Opera

Vivaldi

Le navigateur web Vivaldi est développé par Vivaldi Technologies, une entreprise norvégienne fondée par le cocréateur historique et ex-PDG d'Opera Jon Stephenson von Tetzchner (Opera, Vivaldi,.... c'est ok ?). Techniquement, Vivaldi est un fork d'Opera. Le navigateur est mis à jour régulièrement et gagne en popularité depuis sa première préversion sortie le 27 janvier 2015. La dernière version en date (3.1) a été publiée le 29 juillet 2020.

Vivaldi
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vivaldi_(navigateur_web)

Vivaldi propose de très nombreuses options de personnalisation (thèmes graphiques, dark mode, etc) mais également d'astucieux raccourcis claviers et souris qui permettent de naviguer et de travailler plus efficacement et plus rapidement.

Sécurité et vie privée

Le navigateur Vivaldi ne collecte aucune donnée sur l'usage que font ses utilisateurs. Ainsi lors d'une navigation privée, les sites Web que vous visitez, les cookies et les fichiers temporaires ne sont pas stockés par Vivaldi.

Comme le choix du moteur de recherche peut avoir un impact important sur votre vie privée en ligne, Vivaldi inclus un moteur de recherche par défaut distinct pour les fenêtres privées afin que vous puissiez obtenir la confidentialité méritée. Vous pouvez également ajouter plusieurs moteurs de recherche.

Parmi les options intéressantes à votre disposition, vous pouvez choisir de bloquer les trackers mais également les publicités.

Attention, les mobinautes utilisant un iPhone seront vigilant car Vivaldi n'est disponible que pour Android.

Vivaldi

Récapitulatif

# Windows Linux OS X iOs Android Vie privée Sécurité Multilingue Classement
Brave 1
Edge 4
Opera 2
Vivaldi 3

Conclusion

J'espère que ce comparatif vous sera utile et que vous n'hésiterez pas à le partager auprès de vos réseaux.
Pour ma part, j'utilise Opera au quotidien depuis des années pour sa fiabilité et ses fonctionnalités natives (VPN, Adblock, etc). Ce navigateur a toujours répondu présent, même lorsque je le sollicite (très) fortement. J'ai découvert Brave lors de sa sortie et j'ai été très rapidement séduit par sa vitesse mais aussi par ses qualités sur la vie privée et la sécurité. Je l'utilise de plus en plus souvent sur mon ordinateur de travail en complément d'Opéra et quasiment exclusivement sur mon téléphone.

Dites moi en commentaire quel navigateur vous utilisez en remplacement de Chrome et quelles raisons ont motivé votre choix.

Daniel Dubois

Daniel Dubois

Passionné par le Web depuis 2007, Daniel défend la veuve et l'orphelin du web en créant des sites respectueux du W3C. Fort d'une expérience de plusieurs années, il partage ses connaissances dans un état d'esprit open source.
Très impliqué dans la communauté Joomla depuis 2014, il est actif au sein de plusieurs projets, conférencier et fondateur du JUG Breizh.