URL, SEO et Joomla, vers le succès

Nous avons déjà abordé sur ce blog le thème du référencement d'un site web réalisé avec Joomla!. A chaque fois, il s'est avéré que cela ne posait pas réellement de problèmes et que contrairement aux légendes urbaines, un site web réalisé avec Joomla! pouvait très bien ranker. Pour arriver à ce résultat, nul besoin d'y consacrer des sommes astronomiques et tous vos week-end des 5 prochaines années. D'une manière générale, il vous faut maîtriser à minima les techniques de référencement (nous en passerons certaines en détail au long de cet article) et comprendre comment fonctionne Joomla!. Avec ces deux pré-requis, vous serez à même de travailler plus efficacement.

Cependant, sachez que l'arme la plus puissante à votre disposition pour faire référencer votre site web, c'est votre contenu. Publier régulièrement du contenu digne d'intérêt reste encore et de loin, ce qui se fait de mieux, aujourd'hui en 2014. Néanmoins, il vous est possible d'améliorer encore votre positionnement avec certaines techniques plus spécifiques. C'est ce que je vous propose de voir maintenant, en détail. Pour bien cerner les différentes actions que nous mettrons en place, nous nous baserons sur un exemple fictif que nous déclinerons tout au long de l'article. Cela vous permettra de mieux appréhender ces notions et de cerner la logique de construction.

Comment soignez vos URLs avec Joomla ?


Pour les besoins de l'article, notre client est un hôtelier restaurateur situé à Caen et il souhaite améliorer le référencement de son site web Joomla!. Son établissement s'appelle "L'Auberge du Roy" et son site est accessible via http://www.auberge-du-roy.com (adresse fictive). Notre rôle consiste à travailler sur son référencement naturel en nous servant des caractéristiques de Joomla! et en lui apportant nos conseils et notre expertise.


Le nom de domaine

Avec le titre et la description, le nom de domaine a longtemps été considéré comme l'une des 3 plus importantes zones de la page d'un site web. Il semblerait que ce soit moins le cas depuis les dernières mises à jour de l'algorithme de Google. Cette zone a perdu de son impact et peut même dévaloriser le site web si l'URL est perçue comme étant une zone sur-optimisée par Google.

Comme nous ne sommes jamais à l'abri de ce genre de risque, surtout lorsque le nom de domaine s'appuie sur le nom d'une marque ou d'une raison sociale, il est préférable d'insérer les mots clefs dans les URLs des pages du site web.
Par contre, si le site web n'est pas en rapport avec une raison sociale ou une marque, ajouter un mot-clef n'est pas risqué sauf si les URLS internes sont déjà sur-optimisées en la matière. Dans ce cas, il conviendra d'être vigilant pour ce qui est des liens internes du site qui seront à créer ultérieurement.

Dans notre exemple, le nom de domaine continent un mot-clef important : "auberge". Ici, on aura recours à un ou plusieurs mots-clefs complémentaires (restaurant, brasserie, etc) qui seront pertinents sur la requête afin de balayer des requêtes plus restreintes mais sans être trop pointues (Restaurant du Roy, par exemple).
Le mot-clé "Auberge du Roy" doit être réservé dans toutes les configurations possibles : avec ou sans tiret de séparation, avec ou sans pluriel et pour toutes les extensions (.com, .fr, .eu etc ...). En fonction de la position géographique, par exemple proche de Caen, le choix peut aussi se porter sur le nom de domaine "auberge-du-roy-caen.com" ou encore "auberge-du-roy-normandie.com". Dans ce cas, il faudra veiller à développer sur la homepage, un contenu pour les 2 expressions "Auberge du Roy" et "Caen" et avec une densité similaire.

Avant de réserver le nom de domaine, il peut être judicieux de vérifier le nombre de résultats sur les moteurs de recherche pour le nom de domaine envisagé et de le comparer avec celui des concurrents directs (activité et secteur géographique). Le nombre de résultats obtenus sur la requête doit être cohérent. Par exemple, si vous obtenez 15 millions de résultats pour un concurrent direct et 100 000 résultats pour le nom de domaine envisagé, c'est que ce dernier est probablement trop restrictif.

Mots-clés et URL des pages internes

La tentation est parfois forte de rajouter le même mot-clef dans les URLs. Si le mot-clef en question est déjà contenu dans le nom de domaine, c'est amplement suffisant pour l'optimisation. La meilleure pratique ici consite à ajouter à l'URL des mots-clefs pertinents contenus dans la page en question.
Exemple :

  • à choisir : http://www.auberge-du-roy.com/notre-equipe-vous-accueille
  • à éviter : http://www.auberge-du-roy.com/l-equipe-de-l-auberge-du-roy-vous-accueille

Rappelons ici que votre seul objectif en matière de référencement doit être la recherche d’un trafic important et qualifié : les internautes qui arrivent sur votre site trouvent effectivement l'information recherchée et ce que vous avez à leur offrir correspond à cette même recherche.

La structure des URLs

Théoriquement, plus une URL est courte et plus elle sera facilement mémorisable par les internautes. Pour ce qui est du référencement, on évitra d'avoir des URLs à rallonge pour pas être soupçonné de chercher à faire de la sur-optimisation.
Exemple :

  • à choisir : http://www.auberge-du-roy.com/menus
  • à éviter : http://www.auberge-du-roy.com/menus-du-jour-de-lauberge-du-roy

Joomla vous permet de customiser à l'envie vos URLs via les alias (la zone de paramétrage des URLs). Cela vous permet, par exemple, de positionner en début d'URL vos mos-clefs (ce qui est recommandé). Vous pouvez également privilégier l'utilisation des tirets "-" au lieu des séparateurs (underscore, en anglais) "_" qui eux, sont à proscrire.

Par contre, vous ne pouvez pas utiliser de caractère accentué dans les alias : é, è, ê, ù, etc.

Comment soignez vos URLs avec Joomla ?

De la même manière, sachez que Joomla! ne vous permet pas d'avoir deux URLs identiques (règle élémentaire du référencement). Un contrôle est opéré lors de la création et la génération des alias. En cas de doublon, un message d'erreur vous avertira et vous invitera à modifer votre saisie.

Avant de lancer votre site web en production, quelques contrôles et opérations sont nécessaires sur les URLs pour démarrer du bon pied. On prendra soin de supprimer les menus et articles de test n'ayant pas besoin d'être affichés sur la verion finale (videz la corbeille, ne vous contentez pas de les dépublier). Si malgré votre prudence, une page se retrouve indéxée par les moteurs de recherche, il vous faudra alors la désindéxer dans Google Webmaster Tools et son homologue Bing. Autant faire le choses proprement avant la mise en ligne pour s'éviter un travail inutile et chronophage.

Dernier point : vérifiez toujours les URLS générées par les extensions tierces de Joomla!. Il se trouve que certaines d'entre elles peuvent générer des URLS peu ou pas du tout optimisées pour votre référencement. En fonction de l'extension, il conviendra de contrôler et vérifier si l'on peut paramétrer des URLs canoniques.

Conclusion

Votre site web propulsé par Joomla! a maintenant toutes les chances de se retrouver en bonne place dans les résultats des moteurs de recherche. Il est parfaitement optimisé selon vos besoins et selon vos objectifs. Il ne vous reste plus qu'à créer régulièrement du contenu qualitatif pour votre auditoire. Vous n'oublierez pas de contrôler régulièrement la qualité de vos liens dans Bing et Google Webmaster Tools, de désavouer ceux qui doivent l'être et de surveiller vos concurrents.

Si vous avez des questions au sujet du référencement, à propos de Joomla! ou de cet article, laissez votre commentaire afin que nous puissions échanger ensemble.


Daniel

Daniel Dubois

Passionné par le Web depuis 2007, Daniel défend la veuve et l'orphelin du web en créant des sites respectueux du W3C. Fort d'une expérience de plusieurs années, il partage ses connaissances dans un état d'esprit open source.
Très impliqué dans la communauté Joomla depuis 2014, il est actif de plusieurs projets, conférencier et fondateur du JUG Breizh.