Référencement Logo Joomla Joomla

Les mots-clefs de votre site

Choisir et trouver les mots-clefs que saisiront les internautes dans la barre de recherche de Google pour illustrer le contenu de votre site, voilà tout l'enjeu de cet article. Car si votre site parle de ce que cherchent les internautes, il y a fort à parier qu'ils viendront d'abord sur votre site plutôt que sur celui du voisin.

Pour y parvenir, nous allons voir comment choisir ses mots-clefs, comment reconnaître les différents types de mots-clefs, comment établir une bonne stratégie et voir quelle densité de mots-clefs votre contenu doit avoir. Cet article est volontairement très dense mais c'est aussi un sujet qu'il est essentiel de comprendre et de parfaitement maîtriser pour réussir le référencement d'un site Web.


Les mots-clefs de votre site


C'est quoi un mot-clef ?

D'après la définition de Wikipedia :

Dans une recherche Internet, un mot clé est un terme pertinent utilisé pour trouver les pages Web correspondantes. Le terme a été popularisé aux débuts du développement des moteurs de recherche internet : Il était impossible de poser des questions en langage naturel pour trouver les pages appropriées, mais les recherches donnaient les meilleurs résultats si les recherches portaient sur quelques mots clés choisis. Ces "mots clés" reflétaient l'essence du thème recherché ; ils étaient susceptibles d'être présents sur tous les sites référencés par le moteur de recherche.


Le mot-clef correspond donc ce que l'internaute saisit dans un moteur de recherche. Ensuite, ce dernier affiche les pages jugées les plus pertinentes (selon son algorithme) par rapport à ce mot-clef (la requête).

Les mots-clefs sont une des bases du référencement (à ne surtout pas confondre avec la balise keyword qui elle est tombée en désuètude).
La plupart des moteurs de recherche modernes utilisent des méthodes basées sur des algorithmes sophistiqués et secrets pour déterminer quels sont les mots les plus importants et lesquels doivent être traités.

Mots clefs pertinents et porteurs de sens

Choisir ses mots-clefs est sans aucun doute une des étapes la plus stratégique du référencement. Pour faire ce choix, deux options s'offrent à vous :

  • Vous positionner sur un grand nombre de mots-clefs afin d’attirer sur votre site un gros volume de trafic que vous filterez ensuite,
  • Choisir des mots-clefs ou des expressions qui décrivent précisément votre activité afin d'éviter des requêtes trop concurrentielles.

Il est néanmoins préférable de viser un positionnement pérène sur une liste restreinte de mots-clefs très bien ciblés plutôt que d'être visible sur une quantité importante de mots-clés mais qui ne captent pas les internautes sur vos pages. En clair, la qualité est à privilégier au détriment de la quantité.

Si on pousse ce raisonnement à l'extrème, votre objectif en terme de référencement doit être la recherche d’un trafic important mais de qualité. En clair, les internautes qui arrivent sur votre site doivent trouver précisément ce qu'ils recherchent.


Comment choisir ses mots-clefs

Commençons par rappeler une évidence avant d'aller plus loin.
Si votre site parle de tourisme en Bretagne, il y a peu de chances que Riesling ou Bouillabaisse fassent partie de votre sélection. Là encore, il faut être cohérent et ne pas se disperser inutilement.

Maintenant que vous avez le concept, voyons la méthode.

Le potentiel

Déterminer le potentiel d’un mot-clef revient à savoir si ce mot (ou cette requête) correspond effectivement à des recherches effectuées par les internautes dans les moteurs de recherche. En effet, est-ce réellement pertinent et utile de travailler sur un mot-clef qui n'interesse personne ? Il nous faut donc chercher quelle est la volumétrie du mot-clef ciblé.

La quantité du trafic générée par un mot-clef correspond au nombre de fois qu’un internaute saisit le mot-clef en question dans un moteur de recherche (Google, Bing, Yandex, etc.). En d’autres termes, cela correspond au trafic maximum que le mot-clé peut générer vers votre site mais également sur des sites concurrents au votre et qui sont positionnés sur le même mot-clé. Cette information vous est fournie par l’outil de planification des mots-clés de Google Adwords. Grâce à cet outil gratuit, vous disposerez des chiffres relatifs au nombre de recherches mensuelles concernant votre requête.


A contrario, la qualité du trafic générée par un mot-clef représente l’adéquation entre votre offre représentée par le contenu qui est proposé sur votre site et la demande (c'est à dire, la raison de la visite de l’internaute). Plus l'écart entre l'offre et la demande sera réduit et plus vous atteindrez vos objectifs car vous drainerez un trafic très qualifié sur votre site.


Enfin, vous devez prendre en compte l'éventuelle concurrence sur le mot-clef que vous convoitez.
Pour cela, il faut quantifier le nombre de sites Web concurrents qui souhaitent se positionner sur le même mot-clef que vous. Il est bon de se rappeler que la première page des résultats des moteurs de recherche ne comporte que dix places. Par conséquent, plus il y aura de sites à vouloir se positionner sur un même mot-clef et plus la concurrence sera âpre.


La faisabilité

Etudier la faisabilité d’un mot-clef consiste à vérifier quelle est le niveau de concurrence sur ce mot-clef pour espérer se positionner rapidement dessus. Il est relativement aisé de déterminer quelle est la faisabilité d’un mot-clef en effectuant une simple recherche sur ce mot précis dans Google ; le moteur de recherche vous indiquera intantanément le nombre de résultats présents dans son index sur ce mot.

ATTENTION.
Un mot-clef disposant d'un très fort potentiel de recherche peut également être très concurrentiel. Vous pouvez néanmoins le choisir comme mot-clef pour votre site mais vous aurez assez peu de chance de vous positionner dessus à court terme.

Reprenons notre exemple Tourisme Bretagne :

tourisme Bretagne

Google nous indique que son index compte environ 488 000 résultats sur cette requête. Pour vous aider à déterminer le niveau de concurrence d'un mot-clef, voici une échelle de valeurs donnée à titre indicatif :

  • - 100 000 résultats de recherche : ce mot-clef est peu ou pas concurrentiel. Vous pouvez être rapidement positionné dessus en travaillant votre référencement,
  • entre 100 000 et 500 000 résultats de recherche : ce mot-clef est relativement concurrentiel mais vous pouvez être positionné dessus,
  • + 500 000 résultats de recherche : ce mot-clef est très concurrentiel. Il est préférable de vous focaliser en priorité sur des requêtes moins compétitives.

Les différents types de mots-clefs

Nous allons voir qu'il existe en effet plusieurs types de mots-clefs et qu'il est préférable de les identifier et les (re)connaître rapidement afin d'éviter de dépenser du temps, de l'énergie et de l'argent inutilement pour chercher se positionner dessus.


Le mot-clef concurrentiel

Un mot-clef concurrentiel est un mot-clef sur lequel beaucoup de sites Web tentent de se positionner. Et le plus souvent, vous avez en face de vous des sites avec de (très) gros moyens qui sont déjà positionnés dessus depuis longtemps. Vous aurez donc de (très) grandes difficultés à vous positionner sur ce type de mot-clef.


Exemples de mots-clefs concurrentiels

Portable (620 millions de pages indexées), voyage (421 millions de pages), décoration (261 millions de pages), vacances (200 millions), etc.


Comment les reconnaître ?
  • Google affiche plusieurs millions de résultats,
  • Présence de nombreux liens sponsorisés sur et autour ce mot-clef,
  • Les URLs affichées dans les résultats de Google sont courtes.

Que faut-il en faire ?

Trop de sites sont positionnés sur ce mot-clef. Même si le trafic généré par ce mot-clef est de très bonne qualité, les places sont très (trop) chères. Aussi, et à moins d'avoir de solides arguments que les concurrents n’auraient pas, il est plus prudent de passer à un autre mot-clef car vous allez dépenser beaucoup d’énergie, de temps et d'argent pour un résultat qui sera très certainement moyen.


Le mot-clef parasité

Le mots-clef parasité est un mot-clef sur lesquel beaucoup de sites sont positionnés par hasard. En général, ces sites ont un rapport avec ce mot-clef mais ils n'ont jamais fait de réels efforts pour être positionnés sur ce mot-clef à proprement parlé. C'est une sorte de dommage collatéral !
Qui plus est, les internautes qui recherchent ce type de mot-clef le font pour des raisons très variées, ce qui rend le trafic généré assez peu qualifié.


Exemples de mots-clefs parasités

Référencement (14 millions de pages indexées), jardinage (36 millions de pages), fabrique (30 millions), etc.


Comment les reconnaître ?
  • Google retourne de nombreux résultats car de nombreux sites Web en parlent,
  • Présence de quelques liens sponsorisés (les annonceurs ne sont pas très nombreux),
  • Les contenus retournés par Google sont peu homogènes : santé, environnement, produits de beauté etc.

Que faut-il en faire ?

Clairement, il n’est pas simple de se positionner sur ce type de mot-clef. De plus, le trafic généré est souvent d'assez mauvaise qualité car les motivations des internautes sont très variées.
En résumé, un positionnement difficile et un trafic mal ciblé sont deux raisons suffisantes pour préférer d’autres mots-clefs sur lesquels pour vous positionner.


Le mot-clef délaissé

Le mot-clé délaissé se réfère souvent à une thématique très précise et les sites positionnés dessus ont souvent moins de notoriété que ceux qui sont positionnés sur les mots-clefs concurrentiels et parasités.
En général, les sites qui sont déjà positionnés n’ont pas fait d’effort particulier pour l'être. Les résultats renvoyés par Google concernent le plus souvent des pages peu optimisées sur la thématique en question. Vos chances d’y être positionné sont donc très fortes.


Exemples de mots-clefs délaissés

Opération vasectomie (55 800 pages indexées), rempotage bonsaï (61 800 pages), etc.


Comment les reconnaître ?
  • Très peu de résultats sont renvoyés par Google car très peu de sites abordent ce sujet,
  • Absence de liens sponsorisés car les annonceurs ne sont pas intéressés par cette thématique,
  • Les URLs retournées sont généralement longues et ne contiennent que rarement l’expression,

Que faut-il en faire ?

Si votre site Web cible cette thématique, c’est sans doute un mot-clé intéressant pour vous car avec un effort mesuré, vous pourrez vous positionner rapidement parmi les premiers résultats. Et si les résultats renvoyés par Google sont très homogènes, vous aurez un trafic très qualifié.


Le mot-clef de niche

Très peu de sites se positionnent sur les mots-clefs de niche et ce n'est sans doute pas par hasard. En effet, ceux qui y sont ont fait des efforts conséquents pour y parvenir car le trafic qui en découle est hautement qualifié. La lutte est donc sérieuse pour faire parti de l'élité car le nombre de places est très limité.


Exemples de mots-clefs de niche

Tutoriel Joomla (168 000 pages indexées), client toxique (572 000 pages indexées), etc.


Comment les reconnaître ?
  • Google retourne peu de résultats car peu de pages web en parle,
  • Peu ou pas de liens sponsorisés sur cette thématique,
  • ,
  • Le plus souvent, les URLs retournées sont longues et contiennent presque toutes la requête ciblée,
  • Les résultats renvoyés par Google sont très homogènes sur les contenus.

Que faut-il en faire ?

Peu de sites s'intéressent aux mots-clefs de niche mais ceux qui essayent font des efforts importants pour être positionnés dessus car le trafic en retour est hautement qualifié. Si votre site suit cette thématique, c’est un mot-clef idéal pour vous. Cela vous demandera un effort relativement modéré pour vous positionner rapidement parmi les meilleurs avec en retour un trafic vraiment qualifié.


8 conseils pour élaborer votre stratégie de mots-clefs

Pour être visible dans les pages des résultats des moteurs de recherche, il est indispensable de se positionner parmi les premiers résultats. Pour arriver à ce résultat, vous devez sélectionner avec le plus grand soin les mots-clefs sur lesquels vous souhaitez être positionné.
Par ailleurs, retenez que tous les mots-clefs n’ont pas la même valeur et tous ne demandent pas les mêmes efforts pour être positionné dessus. Tout cela va donc dépendre de vos moyens (temps et argent) et de vos ambitions (objectifs du site).

ATTENTION.
Vous devez mener une réflexion très approfondie quant aux mots-clés que vous ciblez car de ce choix découlera une grande partie du contenu de la stratégie de référencement de votre site : la rédaction du contenu de vos pages, vos backlinks ainsi que l'éventuelle stratégie de liens sponsorisés.


#1 - Choisissez des mots-clefs en rapport avec votre secteur d’activité

La première chose à faire pour cibler vos futurs mots-clefs est de dresser une liste de termes en rapport avec l'univers de votre site Web. N’hésitez pas également à lister les synonymes aux termes que vous aurez listé.

Exemples de mots-clefs : Tourisme en Bretagne
- armorique, vacances en Bretagne, gîte bord de mer, location de vacances, pays bigouden, recette des crêpes bretonnes, voiliers, Rennes, Quimper, Golfe du Morbihan, Finistère, Breizh, Rade de Brest, etc.


#2 - Choisissez vos mots-clefs avec soin

Plus vous ciblerez des mots-clefs spécialisés (les mots-clefs de niche) et plus vous augmenterez vos chances de vous positionner sur les premières requêtes. Un ciblage précis de vos mot-clefs augmentera la qualité du trafic entrant et diminuera le nombre de vos concurrents sur ces requêtes.


#3 - Pensez aux mots-clefs composés de plusieurs mots

Aujourd'hui, la grande majorité des recherches faites par les internautes sur les moteurs de recherche comptent plusieurs mots, quand ce ne sont pas des phrases entières. Prenez en compte ce paramètre dans le choix de vos mots-clefs. Plus vos mots-clefs seront précis et plus vous aurez de chance de vous positionner dessus rapidement.


#4 - Variez et augmentez les combinaisons

Dans la mesure du possible, favorisez les expressions contenant plusieurs mots-clefs de manière à vous positionner sur plusieurs mots-clefs en même temps. En effet, en combinant plusieurs mots-clés entre eux, vous vous positionnez sur chaque mot individuellement mais aussi sur l'expression en question. Cette technique vous permettra d'augmenter le trafic potentiel de votre site Web. C'est tout bénéfice !


#5 - Utilisez les synonymes pour multiplier les possibilités

Vous pouvez très facilement augmenter le nombre de mots-clefs à cibler en utilisant des synonymes. Grâce à cette méthode, vous vous positionnerez sur un plus grand nombre de mots-clés et augmenterez d'autant la visibilité de vos pages.


#6 - Préférez les mots-clefs accessibles

Pour des raisons évidentes et déjà évoquées plus haut, vous ne pourrez pas accéder à tous les mots-clefs. Pouvoir se positionner sur un mot-clef dépend de vos moyens (temps, argent, etc.) et du potentiel de votre site.

N'oubliez pas que l’ancienneté du nom de domaine, l’historique du contenu, la notoriété des sites pèsent lourd dans le positionnement et dans le référencement naturel. Vous aurez donc toujours face à vous des concurrents quasiment imbattables, quoi que vous fassiez. Aussi, et du moins au début de votre activité, n'essayez surtout pas de vous mesurer aux gros sites qui sont déjà très bien positionnés. En effet, le référencement naturel est une action qui doit s’inscrire sur la durée. Dans quelques années, votre site aura gagné en ancienneté, en historique et en poids. Vous pourrez alors chercher à vous positionner sur des mots-clefs et des requêtes plus concurrentiels.


#7 - Ciblez les mots-clefs les plus rentables

Dans le cadre du référencement, la rentabilité se mesure à partir de trois données : la quantité de trafic, la qualité du trafic arrivant sur votre site et le temps passé pour être positionné sur les mots-clefs en question. Ciblez donc ceux qui sont peu concurrentiels mais dont le trafic qualifié est important en volume.

Trouver des mots-clefs peu concurrentiels mais qui soient très rentables est un peu la quadrature du cercle du référencement. Tout le secret consiste donc à trouver le meilleur compromis pour vous entre la concurrence suscitée par le mot-clé ciblé et ce qui est réellement recherché par les internautes sur les moteurs de recherche.

Par exemple, un mot-clef comme "vacances pas cher" est très recherché (21 millions de pages). Par conséquent, il faut consacrer énormement de temps et de moyens pour réussir à se positionner dessus. A contrario, il est bien plus facile de se positionner sur une requête comme "recette de cuisine Bolivie" (86 300 pages indexées).
Dans cet exemple, on voit bien que la seule donnée de la concurrence n’est pas suffisante, il faut également s’assurer que le mot-clef est bel et bien recherché.


#8 - Restez réaliste !

Pour commencer, n'espérez pas à avoir le même niveau de performance SEO avec un nouveau site disposant de quelques pages face à un site référencé depuis de nombreuses années et disposant de plusieurs centaines ou milliers de pages. Il faut donc être réaliste, cohérent et patient !

Pour atteindre vos objectifs, il est plus sage et plus prudent d'avancer pas à pas. Vouloir brûler les étapes n'est jamais une bonne idée, surtout dans le référencement. Dans le cas présent, chacune des étapes de votre stratégie devra :

  • se traduire par un trafic transformant plus important,
  • accroître la notoriété de votre site Web sur son créneau,
  • augmenter sensiblement votre savoir-faire en terme de référencement,
  • préparer la prochaine étape où les objectifs seront plus ambitieux.

Pour résumer :

A court terme, visez d'abord les mots-clefs qui sont les plus accessibles pour vous : les mots-clefs délaissés.

A moyen terme et quand vous aurez validé la première étape, vous pourrez alors cibler les mots-clefs de niche.

Enfin, après avoir validé les deux premières étapes, votre site Web drainera du trafic transformant et aura acquis assez de poids pour aller plus loin dans vos ambitions.


Où trouver vos mots-clefs ?

Pour vous aider à trouver vos mots-clefs, je vous conseille de consulter les liens suivants :


La densité de vos mots-clefs

La densité est le pourcentage de mots-clefs apparaissant dans la page. Naturellement, c'est un facteur important qui permet de bien positionner la page et le site dans le classement des moteurs de recherche.

D'accord, mais quel pourcentage ?
Soyons clairs, il n’existe a pas de règle absolue en la matière. Chaque référenceur a pourtant son avis sur la question. Certains parlent de 5 %, d’autres 8 % ou encore de 10 %. Certains sites sont premiers sur Google avec 4 % et d’autres avec 10 %. Difficile dans ces conditions d'en tirer une règle fiable.

En revanche, il est évident que si vous bourrez vos pages avec vos mots-clefs, vous serez très rapidement pénalisé par Google et votre page disparaitra de son index. Il est donc conseillé d’opter pour une densité de mots-clefs comprise entre 3 et 8 %, et de ne pas dépasser 10 % afin d’éviter d‘être sanctionné par Google.
Qui plus est si vous écrivez un article en répétant votre mot-clef dans toutes vos phrases, il y peu de chance que vous lecteurs terminent sa lecture. A vous de voir !


Que dit Google à ce sujet ?

Encore une fois et sans surprise, Google préconise de suivre une démarche qui est principalement orientée sur l'utilisateur : oubliez la densité de votre mot-clef principal lorsque vous rédigez votre contenu. Bien sur, vous pouvez répéter quelques fois le sujet de votre contenu, mais surtout : écrivez naturellement un contenu de qualité pour vos lecteurs humains.

Se focaliser sur le pourcentage idéal de répétition d’un mot-clef dans un contenu web est un (très) mauvais objectif : il n’y a pas de pourcentage idéal. Votre mot-clef et ses dérivés reviendront naturellement dans votre contenu, dans votre balise title, voire dans votre méta description et dans l'URL de votre page. Et c’est largement suffisant pour bien positionner une page !


S’il n’existe pas de densité idéale pour se positionner sur Google, il existe bel et bien une densité critique à ne surtout pas atteindre. Là encore, chercher quel est le pourcentage exact pour essayer de rester en dessous est un (très) mauvais raisonnement. Il est primordial que votre contenu soit écrit le plus naturellement possible, c'est à dire pour être lu par des humains et non pas uniquement indexé par des robots).
Le «keyword stuffing» (bourrage de mot-clef, en français) est à bannir complétement. Dites vous que si à la lecture de votre contenu, la répétition d'un mot ou d'une expression vous saute aux yeux et vous semble exagérée, il y a de très grandes chances pour que l'algorithme de Google soit du même avis.


Comment Google détermine la qualité d'une page ?

Google ne se base pas seulement sur l'éventuelle répétition d’un mot-clef pour tenter de juger de la qualité d’une page. Le moteur de recherche va faire une analyse complète du vocabulaire qui est employé dans toute la page en regardant notamment la présence de co-occurences (c'est à dire, les synonymes), la présence d’un champ lexical étoffé (ce sont les termes associés) et la présence de meta-mots dans le contenu.


La notion de meta-mots est complexe car cela regroupe de nombreux termes qui font sens par rapport au sujet principal traité.
Pour notre page traitant du tourisme en Bretagne, les meta-mots peuvent être des noms de villes, de bâtiments célèbres, de personnalités locales, l’équipement utilisé pour la pêche à pied ou des noms de plats régionaux. Les meta-mots permettent également de créer des groupes ou catégories de pages où chacune a un sujet précis mais intrinsèquement liées à un sujet principal plus général.


Retenez essentiellement que c’est la richesse de votre contenu et la qualité générale de votre site qui fera votre succès auprès de vos lecteurs et c'est ce qui plaira également à Google.

Ne vous trompez surtout pas d’objectif : intéresser les humains à votre thématique. Google favorisera toujours un contenu de qualité et son algorithme fait de mieux en mieux la différence entre une optimisation riche, une optimisation basique et une optimisation pauvre.


Pour aller plus loin

Je vous invite à prendre connaissance des ressourcs suivantes qui sont un complément indispensable à cet article :


Conclusion

Vous connaissez et maîtrisez maintenant toutes les subtilités pour mettre en place une stratégie de mots-clefs sur votre site Web Joomla!
Sachez identifier les bons mots-clefs pour construire votre stratégie de référencement sur une base solide et pérène. Essayer de trouver des expressions sur lesquelles vos concurrents sont peu ou pas positionnés et qui vous apporteront un trafic le plus qualifié possible. Vous avez tout pour réussir avec cette recette.

 

Merci pour toutes ces informations

Merci web-eau.net d'avoir publié ces articles qui m'aident à mieux référencer mon site !

Montant:   EUR

web-eau.net is not affiliated with or endorsed by the Joomla! Project or Open Source Matters. The Joomla! name and logo is
used under a limited license granted by Open Source Matters the trademark holder in the United States and other countries.